Lors d’un séjour en Chine, le secrétaire général de l’UMP, a signé un protocole d’accord avec le Parti communiste chinois avant de visiter l’école des cadres du Parti.

« Ce protocole veut dire une meilleure compréhension, une meilleure connaissance et beaucoup plus d’échanges » entre le parti majoritaire français et le parti chinois, a déclaré Xavier Bertrand – qui n’a certainement pas agi sans l’accord de Nicolas Sarkozy, chef suprême de l’UMP.

Ce pacte odieux est l’un des signes de la préférence marquée par la droite et le patronat français en faveur de la Chine, avant, pendant et après Tien An Men. La recherche cynique du profit explique pour une part cette tendance. Mais il faut surtout y voir la fascination pour l’efficacité économique chinoise, qui se vérifie en cette période de crise mondiale.

Que le Parti communiste chinois soit l’instrument d’une dictature implacable, qui mène en ce moment une sanglante guerre ethnique contre le peuple ouighour, voilà qui n’inquiète ni Xavier Bertrand, ni son maître. Mais nous espérons que les adhérents et les élus de l’UMP feront pression pour que ce « protocole » soit dénoncé.

***

Article publié dans le numéro 965 de « Royaliste » – 2010