Signe des temps : l’association Médecins du Monde rappelle qu’elle a ouvert depuis plus de cinq ans des dispensaires gratuits partout en France, à l’intention de celles et ceux qui, dépourvus de protection sociale, ne peuvent ni consulter un médecin ni entrer à l’hôpital.

Dans notre pays, deux cent mille personnes ont ainsi été accueillies dans le cadre d’une action humanitaire identique à celles qui ont lieu dans les pays les plus pauvres de la planète. Et il ne s’agit là que d’un seul exemple, parmi tant d’autres.

Les socialistes, s’ils étaient dans l’opposition, dénonceraient ce scandale avec indignation et pointeraient en regard les sommes qui sont versées par certaines entreprises publiques aux amis du pouvoir. La gauche de gouvernement a été remplacée par des gestionnaires du « marché » capitaliste, étrangers à la misère qu’il engendre. Quant au Parti socialiste, il rêve d’alliance ou de fusion avec les écologistes sans songer que nous sommes en train de revenir à l’état de nature – celui où le fort domine et détruit le faible.

Un projet assurant la protection des personnes et le développement social est à réinventer.

***

Article publié dans le numéro 596 de « Royaliste » – 8 mars 1993.