Vive la liberté d’expression ! Comme toujours respectueux de l’idéologie et de la classe dominantes, « Le Monde » fait campagne contre la « menace protectionniste ». C’est son droit le plus strict. C’est aussi l’intérêt de ceux qui détiennent le capital du « Monde ».

Mais attention… Il y en a, dans notre pays et dans l’Union européenne, qui n’aiment pas le libre débat. Voici dix ans déjà, nous dénoncions les patrons français qui tenaient des propos antidémocratiques. Au moment où la crise économique et financière fait monter la tension, il faut s’inquiéter des paroles prononcées par M. Thumann, président du patronat allemand lors d’un séminaire organisé en octobre dernier par le Medef :

« Il est crucial, s’est exclamé cet imposant personnage, de ne pas autoriser les gens qui ont des priorités politiques très différentes à exprimer leur opinion pour dire que « le capitalisme, c’est fini, le libre échange, c’est fini » ». C’est avouer que seule la dictature peut encore sauver le système ultralibéral. Ach so, Herr Thumann ! C’est donc le clone de Pinochet qu’il vous faut ?

***

Article publié dans le numéro 940 de « Royaliste » – 2009