Chic ! C’est le « retour aux valeurs » !

Qui le dit ? Jean-Pierre Raffarin, dans une allocation en date du 1er avril. Qui le confirme ? Jacques Chirac, le même jour à la télévision. Et le Premier ministre d’annoncer une autre bonne nouvelle : le « retour de la pensée ».

Nous voudrions bien les croire sur parole, mais deux faits nous inquiètent.

– l’enthousiasme de M. Seillière qui n’a pas hésité à comparer Nicolas Sarkozy à Zidane. Si le nouveau ministre de l’Economie a les mêmes valeurs que le président du Medef, cela promet…

– le retour au gouvernement de Renaud Donnedieu de Vabres, condamné voici quelques semaines à 15 000 euros d’amende pour blanchiment dans l’affaire du financement occulte du Parti républicain. Un repris de justice à la Culture, voilà une étrange manière de signifier le retour de la pensée !

Décidément, il faudra plus que de belles paroles pour nous convaincre que quelque chose a changé dans la chiraquie, née, voici trente ans exactement, dans la trahison des gaullistes au profit du candidat du « libéralisme avancé ».

***

Article publié dans le numéro 836 de « Royaliste – 2004